Gilles Planchon

BIOGRAPHIE

Gilles-Planchon-Spirulina-SolutionsGilles Planchon est né à Pézenas (Hérault) le 9 novembre 1967. Formé  en aquaculture  et dans le domaine des analyses de laboratoire pour l’agriculture, Gilles a rencontré les microalgues lors d’un stage au Centre de Recherche du Lagunage de Mèze en 1987.

C’est à ce moment qu’il prit contact avec Ripley Fox, pionner de la culture de spiruline pour l’aide au développement. Cette rencontre décida de la suite de sa vie, qu’il consacra désormais à la recherche et l’expérimentation sur la culture de spiruline afin de la rendre plus accessible à tous.

Dans l’optique de promouvoir les pratiques les plus écologiques possible, Gilles a parcouru le monde à étudier les lacs de spiruline afin de comprendre les réels besoins naturels de celle-ci dans son milieu naturel. Lors de ses recherches, il a d’ailleurs découvert plusieurs lacs : Paracas au Pérou en 1993 (d’où il extrait une spiruline parmi les plus cultivées aujourd’hui en France), Camargue en 1996, et Laayoune au Sahara Occidental en 2010.

Pendant vingt ans, Gilles a participé  au développement de cultures de spiruline artisanales et domestiques dans 16 pays sur 4 continents, accumulant et partageant son expertise sur le terrain. Ceci l’a conduit à coécrire un manuel de culture en 2003 : « La Spiruline pour Tous, Culture Familiale », manuel de référence qui en est à sa septième édition ! Gilles a initié et co-organisé la première rencontre panafricaine des producteurs de spiruline au Niger en 2006. Il a donné de nombreuses formations dans des universités d’Amérique du Sud (Brésil, Pérou, Bolivie), et poursuit aujourd’hui l’enseignement en formant des professionnels en France (professeurs de lycées agricoles, cultivateurs de spiruline). Il organise régulièrement des stages en culture familiale de spiruline, dont il est spécialiste. 

Marié et père de famille depuis 2010, Gilles poursuit son travail en France, où il conseille, forme et apporte ses compétences aux particuliers et  professionnels. Associé au bureau d’études Hyes en Normandie, il a participé  de 2010 à 2014 à la mise au point  de la première culture de spiruline certifiée « Ecocert » en Europe, élaborée à partir d’effluents de méthaniseur (www.hyes.eu).

Au sein de la Fédération des Spiruliniers de France, Gilles est membre de la commission chargée de  la création du cahier des charges pour la culture biologique de  spiruline (AB), et avec l’association Spiruline & Progrès, il participe à l’élaboration de celui pour la mention Nature & progrès.

Installé à présent à Tourbes dans le village languedocien de ses ancêtres, il se consacre à sa propre installation pour poursuivre ses recherches sur de nouveaux modes de culture écologiques de la spiruline.

Tournage d'un documentaire sur la spiruline, Arsenal de Paris, janvier 2014.
Tournage d’un documentaire sur la spiruline, Arsenal de Paris, janvier 2014.

La ferme expérimentale

P1030114-1La ferme écologique expérimentale de Gilles se situe en Languedoc sur un terrain nommé « la Roquette », où il applique les principes de la permaculture pour créer un lieu de production diversifié. Par volonté d’autonomie et de cohérence, la récupération de l’eau de pluie et les énergies solaire et éolienne vont y être installées. Cette ferme de presque 2 hectares est à la fois un laboratoire d’expérimentation pour la recherche et le développement, et une vitrine (formations, stages, woofing). S’y trouvent déjà des constituants traditionnels d’une ferme : nombreux oliviers, amandiers, arbres fruitiers, vignes, potager, volailles, et brebis. Un projet de jardin partagé y est en cours d’étude.

En ce qui concerne la recherche, le projet est de mettre au point une culture biologique de spiruline en utilisant des intrants organiques locaux, et de recréer des conditions idéales de production dans des bassins profonds sur le modèle des lacs naturels : la culture en mésocosme. Cette méthode écologique, durable et pérenne, en phase avec les concepts de la permaculture, pourra ensuite être transmise et appliquée à différentes échelles de production, tant professionnelles que familiales, notamment dans les PVD (Pays en Voie de Développement).

Une partie de ce projet de recherche et développement a fait l’objet en Janvier 2016 d’un financement participatif sur ulule

La ferme de la Roquette est le siège social de l’association spiruline & Progrès (dont Gilles est le co-fondateur), association qui se dédie à la recherche et au développement de la culture écologique de spiruline, et qui est associée à la recherche et développement sur la culture de spiruline en mésocosme.

Elle est également le siège social d’ UNIVERS LA VIE (dont Gilles est co-président), association qui se dédie à promouvoir la spiruline par la voie artistique (CDs, événements, etc.), et à la rendre accessible aux plus nécessiteux, en particuliers les enfants malnutris et les personnes atteintes du VIH dans des dispensaires du Burkina Faso.

Depuis mars 2016 Enkidou Burtschell de l’association Spiruvie Cian a mis généreusement ses compétences de chef de travaux au service de la construction de la ferme expérimentale de la roquette, et ce avec les matériaux les plus naturels possibles. Enkidou se spécialise dans la construction de ferme écologique de spiruline. Si vous êtes intéressé vous pouvez le contacter : enki.burtsch@spiruvie.org

Inoculum de spiruline
Inoculum de spiruline

La ferme s’oriente principalement vers la production et la vente de Spiruline fraîche biologique, le reste des productions étant principalement dédié à l’autonomie alimentaire et au troc.

Des formations sur la culture familiale et sur la culture écologique de spiruline y sont régulièrement organisées. Si vous êtes intéressés, inscrivez-vous dès à présent à notre liste de diffusion pour être tenu informés des prochaines sessions !

Une autre activité de la ferme est la pépinière de spiruline (une première en France) : des souches isolées et purifiées en laboratoire sont multipliées et proposées aux professionnels spiruliners et aux particuliers, avec une garantie sur la qualité et la traçabilité.

Une activité de revente de spiruline (du Burkina Faso, d’Inde et de France) y est aussi pratiquée, dans la continuité de ce que Gilles a initié en 1991 en tant que pionnier à l’époque.