Nourriture du substrat du bassin profond

 

 

La permaculture de spiruline de la ferme expérimentale de la roquette

Le bassin profond reconstituant l’environnement naturel du fond des lacs de spiruline  a été étanchéifié à l’aide de 4 tonnes d’argile sèche, sur une hauteur totale de 35 cm.

Une fois l’étanchéité du bassin profond maitrisée, la mise en place du substrat a pu être réalisée. Le substrat a pour objectif de relier la spiruline à une source de nourriture permanente et équilibrée ; une sorte de complexe argilo humique. Dans les lacs naturels, la spiruline ne vit pas hors-sol, et la majorité des substances nutritives dont elle se nourrit provient du fond des lacs.

L’argile a une fonction particulière : chargée électro négativement, elle va attirer à elle tous les ions positifs en présence dans le milieu. Par exemple, les ions ammonium, qui sont la principale source d’azote de la spiruline, y seront stockés. Ainsi, quand ils seront en excès dans le milieu, ils seront absorbés et serviront de réserve de nourriture pour la spiruline.

Suite aux résultats concluant que nous avions obtenus l’année dernière en laboratoire avec des cultures de spiruline reliées à un substrat argilo-humique enrichi en azote (issu de stripping de méthaniseur), nous avons reproduit l’expérience cette année dans le bassin profond.

Nous avons ajouté à cela un amendement organique du substrat avec de la spiruline (voir vidéo ).

Tout comme les arbres se nourrissent de la matière organique issue des feuilles, dans les lacs naturels la réserve de nourriture composant le substrat est essentiellement composée de spiruline morte.

Le substrat devrait ainsi permettre d’assimiler et de transformer tout au long de la culture la matière organique issu des spirulines qui meurent dans les bassins. Une première un grand pas vers la permaculture de spiruline !

Au printemps 2018, nous allons commencer à cultiver la spiruline dans les bassins en plan incliné, puis nous relierons l’un d’eux à l’écosystème du bassin profond pour une étude comparative.

Tout ceci a été possible grâce aux contributeur à notre financement participatif sur Ulule en 2016. Je les remercies encore ici.

A la ferme, la collaboration de bénévoles a aussi été capitale pour cela. Merci en particulier à Enkidou qui est resté de nombreux mois sur place, à Jean-Yves, Antoine, Germain (pour l’association Univers-la-vie),Romain, Denis, et tant d’autres…

 

3 thoughts on “Nourriture du substrat du bassin profond

  1. Salut Gilles
    Experience interessante, pour laquelle j ai les questions suivantes:
    – Quelle est la pente du bassin profond ?
    – Comment assures tu que les bords du bassin gardent durablement une epaisseur de “35 cm”, malgre les mouvements de l eau ?
    – L argile (si son epaisseur est maintenue) peut en effet etre etanche a l eau mais pas aux sels. Comment empeches tu le sodium plus present dans le bassin profond que dans le sol naturel sous l argile, de migrer et donc de polluer le sol naturel en exces de sodium?

    La permaculture vise a produire et non seulement auto entretenir les elements.
    Pretendre repondre a la problematique de la fertilisation de la spiruline en laissant entendre que la spiruline va s “auto fertiliser” risque fort d illusioner certains vers des voies inefficaces et du coup encore une fois decredibiliser la permaculture.
    Merci d avance pour tes reponses

    1. Bonjour Bertrand,
      voici réponse à tes questions

      – la pente du bassin profond est nulle , comme on le voie sur les images, les cotés du bassin profond sont en PEHD.

      – Il n’y a pas de mouvement de l’eau au fond

      – Le bassin est étanche, je ne vois pas comment peux passer le sodium à travers 35cm d’argile alors que l’eau dans lequel il est dissous n’y parvient pas. De plus l’argile capte tout les ions électro positif , ceci seront fixés comme les autres au passage. Pour info par ailleurs: je suis sur d’ancienne vigne (terre morte depuis bien longtemps) et à 40m de la première nappe d’eau souterraine .

      – Mon objectif est bien de produire : l’argile est enrichie à l’aide d’azote d’origine organique, ainsi que de la spiruline (comme dans la nature), je ne prétend pas (pour l’instant) que le substrat peut remplacer un apport de nourriture extérieur. Il est là surtout pour redonner à la spiruline un contact avec la terre, mieux assimiler la matière organique produite, constituer une réserve de nourriture équivalente aux complexe argilo humique dans les jardins.
      Cette expérience est issu de l’observation du milieu naturel de la spiruline, elle devrait apporté résilience et productivité à la culture. J’espère qu’il va honorer ces fondement important de la permaculture.
      Je n’ai volontairement pas voulu appeler cette spiruline “culture naturelle de spiruline” au lieu de permaculture parce que ce mot est utilisé n’importe comment aujourd’hui, même par des producteurs qui cultivent avec 100% d’engrais de synthèse. De plus naturel signifie “qui provient de la nature et sans modification (donc pas cultivé), hors ce n’est pas notre cas ici “.
      C’est donc bien de la permaculture de spiruline que j’essais de mettre en place sur ma ferme expérimentale et ce grâce à ce qui m’ont soutenu lors de mon financement participatif…. Oui il y a encore du chemin avant de pouvoir partager cette expérience et dire avec certitude qu’elle est vraiment intéressante pour la spiruline et le producteur qui la cultive.
      Donc en attendant je n’incite personne à là faire.
      “Cordialguement” Gilles

  2. Merci Gilles pour ces reponses
    Je trouvais important de clarifier la notion de bassin “reconstituant l environnement naturel de la spiruline” et “etancheifie a l aide de 4 tonnes d argile”, car je rencontre regulierement des personnes qui ont cru comprendre qu il “est possible de se passer de baches plastique en ayant recours a l argile comme le fait G.Planchon”
    D autre part la “capacite d echange ionique et osmotique” specifique a l argile implique necessairement que les sels mineraux plus presents dans le milieu de culture que dans le sol naturel sous la couche d argile vont etre absorbes par l argile qui va les restituer par phenomene d osmose a l exterieur, ainsi que l eau par le meme phenomene osmotique mais a une vitesse qui “semble” faible.
    Encore une fois, indiquer que dans la nature la spiruline se nourrit des spirulines mortes peut illusionner ceux qui auraient envie de croire a la generation spontanee en matiere de fertilisant.
    Quant au champ d utilisation du terme naturel je laisse a chacun le soin de le determiner.
    Le terme permaculture plus recent dans notre culture et plus “cernable” est trop souvent utilise, a tort, en voulant insinuer qu “il n y a rien a faire pour le cultivateur”, “que comme dans la nature il n y a pas besoin d intervenir pour produire”.
    J espere en effet que tes experiences aussi pertinentes soient elles n ouvrent pas la porte a des malentendus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *