Financement de la R&D sur la culture de spiruline. Ultime objectif : 183%

C’est avec grand plaisir que nous avons dépassé le deuxième objectif du financement participatif qui va permettre de financer un système de récupération et de traitement d’eau de pluie apportant cohérence et autonomie à ce projet intégré en permaculture.

Les deux premiers objectifs annoncés ont été dépassés

UN GRAND MERCI POUR VOTRE GÉNÉROSITÉ SI VOUS M’AVEZ SOUTENU !!!

Grâce à vous j’ai le financement participatif est une réussite et il va me permettre de démarrer rapidement le travail de recherche début 2016 à la ferme de la Roquette, et de travailler dans des conditions optimales en cultivant la spiruline à l’aide de l’eau de pluie récoltée sur place.

Il reste encore une semaine pour participer au financement et accéder aux résultats de cette recherche sur la culture de spiruline biologique en permaculture.

Je vous invite à vous joindre à moi pour viser un ultime objectif qui, si nous l’atteignons, me permettra de financer des recherches supplémentaire pour connaître et maîtriser la flore bactérienne associée aux cultures de spiruline.

ULTIME OBJECTIF : 19755 € soit  183 %

L’argent supplémentaire permettra de faire des analyses en laboratoire de la flore bactérienne par séquençage à haut débit à l’INRA de Narbonne ; ceci par l’analyse des gènes en présence, donnant une idée quantitative et qualitative de la flore bactérienne dans les milieux naturels et dans les cultures de spiruline.

Ces analyses n’ont jamais été faites sur la spiruline ; comme si les bactéries n’avaient pas d’importance pour le développement de la culture !

Ces recherches permettraient de stimuler la présence de bactéries fixatrices d’azote et l’on pourrait peut-être se contenter de ce que donne l’air, comme le font les rhizobiums (bactéries associées à des racines de plantes) et les amener comme des probiotiques dans les cultures ; le rêve de tout spirulinier, et en particulier de Jean-Paul Jourdan.

L’acquisition de filtres spécifiques permettrait par ailleurs de contrôler la flore bactérienne dont les excès sont indésirables.

Merci encore pour votre soutien. Sans vous le projet ne serait pas sur le point de démarrer!!

Je vous souhaite une excellente année 2016, et vous dis à bientôt pour la suite de l’aventure.

Cordialement,
Gilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *